Cinq branches

L’acupuncture est l’une des cinq branches de la médecine chinoise, vieille de plusieurs millénaires. La théorie de la médecine chinoise repose sur le concept de libre circulation de l’énergie (Qi) dans le corps. Lorsque l’énergie ne circule plus librement, un blocage s’installe et il y a apparition de la maladie. Par l’insertion de fines aiguilles à des points définis du corps, l'acupuncteur favorise la circulation du Qi dans les trajets définis où doit circuler le Qi: les méridiens.

Les autres branches sont :

  • l'herboristerie: une vaste pharmacopée enrichie depuis des millénaires de pratique clinique.
  • le massage TuiNa: des manipulations parfois subtiles et parfois vigoureuses visant la restauration et l'alignement des tissus pour la libre circulation du Qi
  • la nutrition : votre acupuncteur en sait peut-être plus que vous croyez sur ce qu'est une saine alimentation, demandez-lui conseil.
  • QiGong. Cette dernière branche est une discipline parente aux arts martiaux, des séries d'exercices que l'on pratique quotidiennement pour favoriser la santé.

Autrefois, en Chine antique, la médecine était considérée comme préventive et les gens allaient consulter le médecin sur une base régulière. Lorsque l'on tombait malade, non seulement le traitement était gratuit, mais c'est le médecin qui devait se déplacer...