Laurier

J’ai froid!

La frilosité est une raison de consultation fréquente en acupuncture, surtout à l’arrivée de l’hiver. Lors de l’entretien d’évaluation auprès d’un de nos acupuncteurs, nous voulons connaître l’état de votre thermorégulation: certains ont chaud facilement alors que d’autres ont plus souvent froid.

Le frileux typique

Les frileux se reconnaîtront. Ils savent que les saisons froides sont toujours un moment difficile à passer. Les pieds et les mains glacés, fatigués, un peu las et la goutte au nez, déambulant sur les trottoirs enneigés en rêvant au jour où ils vivront enfin plus près de l’équateur! Quand arrive le soir, à l’insu de leur partenaire, ils montent le chauffage furtivement… souvent trop, malheureusement. Puis il enfilent leurs bas de laine, s’enfoncent dans les couvertures en espérant que leur corps se réchauffe assez pour pouvoir s’endormir paisiblement.

Qu’est-ce qu’en dit la médecine chinoise?

En médecine chinoise, on dira probablement que ces gens manquent de yang, le principe chaud, complémentaire du yin, refroidissant. Dans un cas de frilosité, le travail de l’acupuncteur consistera à “tonifier le Yang”. Nous utiliserons des points d’acupuncture qui ont cette fonction, de même que du moxa, un bâton incandescent qui sert à réchauffer les points. Si vous avez les mains et les pieds froids, il se peut aussi qu’il y ait une obstruction des méridiens: nous pouvons alors les “débloquer le Centre” pour que Sang et Énergie parviennent aux extrémités.

Certains conseils diététiques importants s’appliquent:

  • manger plus de repas chauds
  • vous préparer plus souvent des boissons chaudes autres que le café
  • inclure davantage de fines herbes et d’épices dans les plats
  • et réduire la consommation de tout ce qui est froid et cru

Les aliments crus sont de plus en plus valorisés par certaines tendances diététiques car ils contiennent tous les nutriments dans leur état originel. Néanmoins, la médecine traditionnelle chinoise laisse entendre que les aliments crus sont non-transformés et donc demandent plus d’énergie au corps à métaboliser. Sans compter que les aliments crus sont souvent consommés à la température du frigo et non chambrés! (1) Pour ceux qui manquent déjà d’énergie yang, cela ne leur servira pas… surtout durant les saisons froides!

Au fil des traitements, nous observons souvent que la personne gagne non seulement une plus grande tolérance au froid, mais aussi s’étonne d’avoir une meilleure énergie, un système immunitaire plus fort, et une humeur plus stable.

Notons en terminant que certaines conditions hormonales impliquant la thyroïde font qu’une personne demeurera frileuse et avec un métabolisme généralement plus lent, quelle que soit la saison. L’acupuncture peut également améliorer les symptômes d’hypothyroïdie, entre autres. Et pour les  »chaleureux »…ne vous inquiétez pas. Nous ferons un article juste pour vous quand l’été arrivera!

Vous voulez essayer? Prenez rendez-vous!

 

 

(1) Le réfrigérateur existe depuis très peu de temps en comparaison des générations qui ont façonné l’ADN des humains habitués à manger la nourriture à la température de la pièce…

1 commentaire

  1. Bertrand Loranger sur avril 5, 2017 à 10:16

    Faque quand on laisse un commentaire ça s’en va où?

Laissez un commentaire